Martine Rey Villa Kujotama

martine rey

Démarche

La laque est appréciée au Japon comme un art prestigieux. Un art d’ornement cependant, toujours lié à « l’habillage » d’objets, avec la finesse d’orfèvre que l’on connaît. Tout en apprenant les gestes constitutifs de cette pratique séculaire, ma démarche de créatrice contemporaine m’a très vite amenée à retourner le propos : surtout ne pas créer des objets pour lesquels la laque ne serait que redondante voire déplacée, mais trouver des objets avec leur histoire et changer le statut du regard sur ces objets en employant la laque. J’ai voulu donner à la laque toute sa valeur de matière précieuse en tant que telle. Au lieu de protéger ou de servir une décoration, un effet surface, un effet reflet, je cherche à ce qu’elle donne un statut de reliques, de talismans aux choses « ordinaires » , aux objets anonymes, abandonnés, délaissés. Elle devient  un révélateur des objets qu’elle recouvre, dévoilant les insoupçonnées profondeurs.

Mes rendez-vous avec le Japon sont balisés de découvertes et d’intimités mêlées : ces forêts d’idéogrammes inconnus comme les signes narratifs de Michaux, le jardin de pierres agencées tel un paysage offert,  une laque dans l’ombre comme une relique dans un édicule…. les éléments se rencontrent dans un espace commun jusqu’alors ignoré. Je travaille dans cet espace, qui superpose les souvenirs et les gestes, celui qui se glisse dans les multiples couches de laque comme des palimpsestes engloutis La laque est là pour marquer le temps qui passe, elle est le lien, l’interstice de la mémoire.
Je retrouve à travers la technique de la laque par son labeur, sa lenteur, sa préciosité, les temps passés à regarder notre mère “raccommoder” avec tendresse nos vêtements, à observer le vent poussant les nuages, à ramasser ces cailloux dans mes poches déformées,  …Tous ces instants portent enfin une légende : l’intuition du beau est étrangère aux mots, pas aux choses. Je me sens en profonde harmonie avec la façon dont l’usure du temps est magnifiée par l’art japonais. J’ai trouvé là un chemin sur lequel engager mon travail artistique, espace-temps que je continue d’explorer à ce jour. La préciosité de la laque végétale – urushi – dans son usage et sa place dans l’espace japonais révèle la part essentielle du sensible. Mon travail depuis 40 ans est étroitement lié à cet “objet” chargé  de la “poignante mélancolie des choses”. (Mono no aware)

Portrait Martinr Rey

Biographie

Formation :

Activités

  • Mai-novembre 2018 : résidente à la villa Kujoyama, Kyoto (Japon)
  • Depuis 2002 : enseigne la laque végétale à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d’Art PARIS.
  • 2006/1999/1993 : Sélectionnée par la Triennale  Internationale des laques d’Ishikawa
  • 1993 : Invitée du Symposium du W.C.C. (World Urushi Culture Council) à TOKYO.
    Artiste invitée à l’ «International Fair of Lacquer and painting Design» Competition à ISHIKAWA (Japon).
  • 1986 : Maître d’un stage de formation à l’utilisation de la laque végétale pour des ébénistes à MONTREAL (Canada).
  • 1980 : Membre fondateur de l’association LAC (Laqueurs Associés pour la Création).
  • Depuis 1990 : ré-établit un statut pour des objets devenus inanimés par la brisure, le choc, de différents artistes, céramistes avec une restauration de laque d’or (KINTSUGI)

Résidences

2020 : été 2020 Donghu Shan Art Museum Wuchang District, Hubei Province. Chine
2018
: Villa Kujoyama Mai / octobre (Kyoto Japon)

Commissariat d'exposition

2018-2019 : ” Esprit Japon Carte blanche à Martine Rey ” Musée Hébert 38 La Tronche Grenoble

Expositions Personnelles

2018 : Open studio Villa Kujoyama Kyoto (Japon)
2018 : L’usage de l’ombre “le Belvédère” St Martin D’Uriage 38
2017 : galerie TENRI  Kulturwerkstatt  Cologne  (Allemagne)
2015 : “Impermanences” Agne photographies, Martine Rey laques  Corenc  38
2012/2013 : l’Éloge de l’oncle – musée Mainssieux Voiron 38
2012 :URUSHI  Museum für Lackkunst    Munster (Allemagne)
2011 : galerie ARTLIFE MITSUHASHI    Kyoto Japon
2010 : avec Laurence Klein, Renata Ulrich Galerie de Lormarin    Nocé 61
2009 : Galerie ZIG ZAG Grenoble 38
2008/2006 : avec Laurence Klein Galerie de Lormarin    Noce 61
2007 : Galerie Embargo    Paris 11°
2005 : L’Estancot     Voiron 38
1983 : Galerie du Pont    Paris 3°
1982 : avec Jean Pierre Umbdenstock   galerie Arcadie   Lyon 69
1981: Gallery G.A.   Kyoto (Japon)
1981 : Galerie Marc Pessin.    Saint Laurent du Pont  38

Principales expositions collectives

  • 2020 :
  • “Laque, regards croisés” avec l’association LAC Bibliothèque Forney Paris
  • 2019 :
    Festival VivaVilla ” La fin des Forêts” Collection Lambert AVIGNON 84
    Nuit Blanche “écouter la nature Terminal Kyoto avec la villa Kujoyama (KYOTO) Japon
    Triennale de Laques de WUHAN (Hubei) Chine
    Participation à Première Vision,  Maison d’exception avec la villa Kujoyama Villepinte (Paris)
  • 2018-2019 :
  • ” Esprit Japon Carte blanche à Martine Rey ” Musée Hébert 38 La Tronche Grenoble
  • 2018:
  • “Ästhetik in Japon” Bonn Allemagne
  • “lacquer friends of the world “Museum für ackkunst” Munster (Allemagne)
  • “création sous influence” 60 ans de relations commerciales franco-japonaises Kyoto, Tokyo Japon
  • Toguna /installation / Palais de Tokyo Paris
  • 2017:
  • «Scars against the Skin and in the Soul Galerie TENRI Cologne (Allemagne)
  • Laques contemporaines à la galerie Ménil’8 Paris 20è
  • 2016 :
  • Juillet : International Lacquer Art Biennal Fuzhou (Chine)
    Juin “Pensées Sauvages ” Dourdan – 91
    l’éloge du Papier Saint Laurent du Pont 38
    “Lacquer- the Art of Surface” galerie Handwerk Munich (Allemagne)
  • 2015 :
  • “Sur la Voie du Thé ” – Giroussens – 31
  • Salon révélations Grand-Palais-Paris
  • 2014 :
  • (K)RÂNES 42 catacombe artistique Musée Dauphinois Grenoble 38
    Galerie de Lormarin Nocé 61
  • 2013:
  • Tarot-22 artists LADS Gallery Osaka (Japon)
    Maison des métiers d’Arts Pézenas 34
  • 2012 :
  • Voutes Dausmenil Paris 11°
  • 2011 :
  • Taiwan International Treechi Art Exhibition Taipei Taïwan
  • 2010 :
  • galerie ZIG ZAG Grenoble 38
  • 2008 :
  • bijoux d’artistes galerie ZIG ZAG Grenoble 38
  • 2008 /1981 Participation aux expositions de l’association LAC
  • 2006 :
  • Museum für Lackkunst Münster (Allemagne)
    Bibliothèque Forney Paris 3°
  • 2006/1993 : participation à la Triennale internationale de Laque d’Ishikawa (Japon) Prix Kwon Sang Oh en 2006
  • 1986 :
  • “rendez vous des maitres-artisans ” Montréal (Canada)
  • 1981-1985 : Présences des Formes Les Angles 83
  • 1980 :

“Les Métiers d’Art ” Musée des Arts Décoratifs Paris 1°

Collections

FRAC Poitou-Charentes, ATHENUM de Dijon, musées d’Angers,  collections privées

Performances

2016 : “Mes cicatrices, je suis d’elles, entièrement tissé” avec Hélène Gugenheim, ( http://helenegugenheim.com/?p=688  )