Kintsugi (" jointure à l'or")

Se trouver devant une céramique cassée, fendue, c’est se placer devant un monument abandonné et vouloir le faire renaitre Une céramique blessée ne perd rien de son essence au contraire la beauté d’une pièce transcende l’incident physique. Le Kintsugi permet de retrouver non sa beauté mais l’essence  de sa beauté. L’objet est d’abord ” recollé” pansé par la laque  adhésif puissant, puis au laqueur de prendre le temps de remplir ces lignes, ces surfaces de poudre d’or, marquant ainsi le temps d’un cartogramme  d’or.

reportage France3 2012

Performance

Mes cicatrices, je suis d’elles, entièrement tissé.e, Antoine le 14 juin 2016. Dorure : Martine Rey. Photo : Florent Muro
( http://helenegugenheim.com/?p=688 

Lire la vidéo